Vers un « syndicat d’initiatives de l’alternatif solidaire »?

Développer la fonction d’information « grand public » du Faubourg, créer dans ce lieu une sorte de syndicat d’initiative de l’alternatif solidaire, que l’on a ppelle parfois une conciergerie …

Souhaitable ? Possible ? A quelles conditions ?

Souhaitable ?

L’un des risques de nos initiatives alternatives constructives est de rester seulement « en circuit fermé », entre personnes déjà convaincues : essayer par divers moyens d’intéresser un public moins au courant du « courant alternatif » est un défi utile pour faire partager nos pratiques et nos valeurs

Des moyens divers peuvent se conjuguer pour cela ; ainsi un annuaire (numérique et papier) de l’alternatif à Montpellier est-il en réalisation, complémentaire de la formule d’information « présentielle » que nous proposons ici.

Possible ?

Nous avons avec l’espace accueil du Faubourg un lieu particulièrement central et bien placé (en bas du Corum et fort visible), facile d’accès (3 lignes de tram).

Une première expérience de permanences ouvertes fonctionne, elle montre qu’avec un développement de la publicité sur cette fonction, on pourrait avoir de nombreuses visites.

A quelles conditions ?

L’espace accueil du Faubourg peut, de façon beaucoup plus élargie qu’il ne le fait aujourd’hui, mettre en place des permanences quotidiennes d’information sur de nombreuses initiatives alternatives existant dans notre métropole : nous le faisons déjà pour une petite dizaine d’entre elles, on pourrait viser de quadrupler au minimum ce nombre dans un 1er temps, plus encore si la formule s’avère efficace. Les horaires pourraient être tout ou partie des horaires actuels (lundi au vendredi, de 16h à 19h) ou inclure des matinées, y compris le samedi, selon les disponibilités.

Nous proposons où les différentes structures souhaitant bénéficier de cette permanence partagée auraient à s’impliquer pour son fonctionnement de deux manières complémentaires :

  • En cotisant pour le fonctionnement de l’opération, on pense à 10 € mensuels ; cette somme permettant de passer une convention avec la SCIC Faubourg, locataire du lieu, pour la mise à disposition de la pièce d’accueil pendant les temps de permanence
  • En assurant une permanence chaque mois (soit 3 heures), au service de toutes les structures partenaires du projet

Au besoin, et notamment pour obtenir un appui financier de certains pouvoirs publics, une association avec cet objet spécifique et sociétaire de la SCIC le Faubourg pourrait être créée.

Et maintenant…

Un premier test de faisabilité en cours, avec votre aide : seriez-vous prêts à creuser cette piste avec nous, avant de décider d’une mise en œuvre ?

Contactez-nous :

schalmido@gmail.com (Dominique Schalchli)

absbc.morin@wanadoo.fr (Bernard Morin)

top